FEMALE PLEASURE

 


Paris, Grand Rex, 20 Mars 2019,

 

j’écrivais en ce début d’année dans un post que vous pouvez retrouver sur le site parlons plaisir féminin, que je faisais le rêve cinquante ans après 69 - année érotique, que 2019 soit femme après femme, pays après pays, l’année de cette révolution à laquelle nous invitait il y a un peu plus d’un an, Natalie Portman lors du premier anniversaire de l’historique Women’s March. 

Celle non seulement du désir, mais du plaisir féminin.

J’aime à croire que ce soir, c’est le coup d’envoi de cette année.
Qu’en cette nuit d’équinoxe de printemps où la durée du jour est égale à celle de la nuit, qui vient à coïncider ce 20 mars avec la Journée internationale du bonheur, nous impulsions un nouveau cycle. 

Le récit, fait par chacune des 5 femmes que vous allez découvrir dans ce documentaire est un rappel vibrant de la raison pour laquelle nous devrions toutes absolument, individuellement- et collectivement, prendre notre plaisir au sérieux.
Etre fière d’avoir un sexe de femme, et d’être de ce sexe. 

Elles sont 5, elles ne se connaissent pas, ne parlent pas la même langue, n’ont pas la même culture mais elles sont différentes  versions de la même histoire, une histoire qui nous est familière à toutes; celle de l’oppression subi par le corps des femmes dans cette religion universelle, pratiquée d’est en ouest, du nord au sud, qu’est le patriarcat.

J’espère que ce documentaire du fait même de la diabolisation et de la dévalorisation du sexe féminin qu’il illustre, sera l’occasion d’une ré-appropriation pour chacune d’entre vous présentes ce soir, ainsi que pour toutes celles qui seront amenées à le découvrir dans les mois à venir dans les salles. 

Qu’il sera le signe de l’avénement d’un féminisme incarné, faisant la part belle à notre jouissance, et d’une autre transmission du féminin, reposant sur la capacité des femmes que nous sommes et celle de nos filles, à être libre et maitresse de notre sexualité. Pour qu’être de notre sexe soit enfin une joie. Pour que l’impureté dont il est accusé et qui justifie la barbarie, cède place à la révérence, au sacré, à la jouissance. Et devienne synonyme de notre pouvoir enfin retrouvé, de notre appartenance à une lignées de femmes, s’aimant au sens propre et figuré.

 


Axelle Jah Njiké.

Female Pleasure sortira sur les écrans  français, le 1er Mai 2019.
Découvrez la bande - annonce 

Laisser un commentaire