*EXTRAIT* LA MARIEE MISE A NU

c0f31ed5a928a731025b94af425f2c27©Tous droits réservés.

 

Cher Monsieur,

 

Je prends la liberté de vous adresser ce manuscrit qui, je l’espère, saura vous intéresser.

Il a été écrit par ma fille. Voici douze mois, elle a disparu. Sa voiture a été découverte au sommet d’une falaise au sud de l’Angleterre, cependant son corps n’a jamais été retrouvé. Bien qu’elle ait interrogé assidûment plusieurs de ses proches, la police a conclu qu’il s’agissait d’un suicide et mis un terme à son enquête. D’aucuns ont émis l’hypothèse qu’elle avait mis sa disparition en scène. Je ne sais auquel de ces scénarios me vouer et toute cette incertitude, je dois l’admettre, me ronge.

Elle achevait un livre au moment de sa disparition. Il se trouvait dans son ordinateur portable, que la police m’a rendu. Je suis la seule personne, à ma connaissance, qu’elle avait informée de son projet. Il s’agit de la vie secrète d’une femme mariée, et ma fille souhaitait rester anonyme afin de pouvoir écrire en toute candeur ; elle craignait de s’autocensurer si son nom devait apparaître. Elle voulait protéger les gens de son entourage, ainsi qu’elle-même.

J’ai lu son manuscrit dans l’espoir d’y trouver une raison expliquant sa disparition et j’ai vu sa vie s’ouvrir sous mes yeux telle une fleur. A quel point étais-je ignorante. A quel point étais-je désireuse d’ignorer. Elle m’était étrangère de bien des manières, et pourtant plus proche de moi que quiconque.

D’instinct, ma première pensée, je l’admets, fut d’effacer le livre et de l’oublier, mais beaucoup de temps a passé depuis qu’elle est partie, et même si je n’ai jamais cessé d’espérer que c’est elle, à l’autre bout du fil, quand le téléphone sonne, j’ai la sensation aujourd’hui que je lui dois cette faveur, aider à trouver un éditeur pour son projet. Je crois que c’était ce qu’elle voulait, qu’elle le voulait très fort. Son bonheur, en fin de compte, est tout ce que j’ai jamais voulu pour elle.

Voici donc La Mariée mise à nu. Merci de lui consacrer un peu de votre temps.

 

Titre original : The bride stripped bare
©Nikki Gemmell, 2003
© Editions Au Diable Vauvert 2006, pour la traduction française.

Laisser un commentaire