*EXTRAIT* PLAISIR, UN FLORILÈGE DU COEUR.

0654249c537ca184cb0c742ea866390c©Tous droits réservés.

PARTIE 1
L'ÉTINCELLE À LA DÉRIVE

Étonnante n’est-ce pas, la disparition de cette étincelle, de cette voix, de cette assurance chez certaines jeunes femmes lors du passage de l’adolescence à l’âge adulte ?

Les filles naguère impertinentes, émancipées et hardies peuvent sembler perdues dès qu’un homme pose son bras autour de leurs épaules. Nabokov mit en valeur le caractère éphémère des tribulations de ces lucioles dans Lolita – sa jeune héroïne, rayonnante et enquiquineuse à souhait, encore adolescente se retrouva déflorée, enceinte et asservie aux tâches ménagères. Dans l’aventure, elle perdit sa fougue, son audace, son côté frondeur. A qui la faute ?

Je vis S. grandir. J’étais intimidée par l’assurance dont elle faisait preuve à onze ans. Alors que je me demandais si j’allais ou non épouser mon petit ami, elle me dit d’un ton sec:« Attends de voir comment il se comporte quand il a bu. » Que de sagesse chez un être aussi jeune. Elle ne fera pas de cadeau aux hommes, pensais-je alors. A l’âge de seize ans, S. tomba amoureuse. Follement, éperdument. Elle emménagea avec le garçon en question. A leur rupture, elle avait dix-neuf ans, et déjà perdue sa jeunesse.
«  Je lui ai tout donné » dira-t-elle plus tard. «  J’ai arrêté l’école pour lui. Perdu mon honneur. Jusqu’à ce qu’un jour, il me soit impossible de me tenir debout dans une pièce et de faire face aux gens. Dieu sait pourtant combien j’étais forte, avant. Et, Nikki, il est faible, c’est la personne la plus faible que je connaisse. »

Pourquoi les femmes connaissent-elles si souvent cette perte de confiance, cette capitulation, quand leur vie sexuelle commence ? La virginité et la chasteté semblent être des remèdes magiques pour garder son calme, son audace et sa force. Je n’ai pas ressenti le pouvoir mystérieux et salutaire du sexe avant d’avoir la vingtaine, bien sonnée.

Trouvez votre passion, cette chose que vous aimez de tout votre cœur et qui n’a rien à avoir avec l’amour. Cherchez-la avec humour, ténacité et courage – le courage d’écouter vos instincts les plus profonds et d’y rester fidèle malgré ce que les autres peuvent vous dire. N’abandonnez pas. Préparez-vous à prendre des risques, à échouer et vous relever quand même, car si vous persévérez, il se peut qu’un jour vous réussissiez.

V. a la soixantaine : «  Quand elles sont jeunes, les femmes ne voient que les bons côtés des hommes et ignorent les mauvais – mais avec l’âge, elles ne voient plus que les mauvais et ignorent les bons. »

 

© Nikki Gemmell, 2006. © Editions Au Diable vauvert, 2011, pour la présente édition. 
Tous droits réservés.

Laisser un commentaire