REVUE DE PRESSE

CAUSETTE #102 JUILLET-AOÛT 2019

En kiosques tout l’été ! Empressez-vous de vous procurer le nouveau numéro du magazine Causette…
j’y suis (en très bonne compagnie*) et particulièrement fière de figurer dans CE dossier sur les « Nouvelles Sexploratrices »,
un projet qui entend bien lever les tabous autour du sexe féminin !! Bonne lecture 😊 😊

*de Clit Révolution, Emmanuelle julien, Anouk Perry, Emmanuelle julien, Paris Derrière, Flore Cherry, My Sweet Fantasy, Olympe de G, Sexy SouciS, Fanny Souillot, Générations Cobayes, RER Q, Élodie Petit, Les éditions douteuses, Le Petit Bordelle de Misungui, Mistress Velvet*.

À PROPOS DE L’AUTEURE…REVUE DE PRESSE (LA SUITE)

PARIS NORMANDIE

Juin 2019
UN DOCUMENTAIRE MILITANT SUR LE PLAISIR FÉMININ AU CINÉMA SIRIUS DU HAVRE LE VENDREDI 28 JUIN 2019

« Ciné-Rencontre. Les associations féministes havraises organisent une projection du documentaire « #Female Pleasure » de Barbara Miller, le vendredi 28 juin au Sirius. La séance se poursuivra par un échange avec la blogueuse Axelle Jah Njiké. »

À lire ici

BLACK JOY

June 2019.

« The same way that some people have a hard time understanding the concepts of #BlackLivesMatter or #BlackGirlMagic, some won’t understand #BlackJoy: don’t all people deserve to feel joy? What is so specific about the type of joy felt by Black people? To answer these questions, we went around and asked people what #BlackJoy meant to them. We spoke to activists (Kleaver Cruz), artists (Adreinne Waheed, Arya Haliba) who believe that Black Joy is a way of resisting racism, sexism and all forms of oppression. We explored spaces designed  specifically for Black people to express joy freely and unapologetically (Black Joy Parade and carnival Vibes). We came out of these encounters reinforced in our idea that Black Joy  is transformative and revolutionary when you dare and allow yourself to feel it. One person who seems to have this locked is Whitney Madueke, owner of the most gorgeous smile and our cover girl. As a model and influencer, Whitney has learnt that her joy is rooted in self-love and is deeper when authentically shared with her followers (p.6). for others, like visual artist Delphine Alphonse, joy resides in the quiet and reflective moments of her daily life. Therapist Cecil B. Walker gives us the key to cultivating joy, while activist Axelle Jah Njike urges Black women to explore their body and sexuality as a source of joy. »

Read the full magazine here

RFI

ALORS ON DIT QUOI?
LA SEXUALITÉ CHEZ LES JEUNES AFRICAINS

Mai 2019.

« En Afrique comme ailleurs, l’éducation à la sexualité demeure taboue dans beaucoup de familles, quel que soit le milieu social, la religion ou le pays.
Sujet délicat mais d’une importance capitale, on a voulu savoir ce qui maintenait cette barrière à l’éducation sexuelle, ce voile autour de ces thématiques qui nous concernent tous. »

À écouter ici

LE MONDE

ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES:
NOUS DEVONS LUTTER CONTRE L’ANALPHABÉTISME SEXUEL

Mars 2019.

« Bouchera Azzouz et Ouarda Sadoudi, des Ateliers du féminisme, Julia Pietri, du Gang du Clito et Axelle Jah Njiké, administratrice du Gams, dénoncent, dans une tribune au « Monde », la représentation tronquée du clitoris dans la majorité des manuels scolaires de sciences naturelles et ses conséquences. »

À lire ici
La pétition sur Change.org

L’ADN

TENDANCES: CES MÉDIAS QUI VEULENT CHANGER LE MONDE
Avril 2019.
« Pour sa troisième saison, le Tank Média a présenté ses médias incubés. La variété est au rendez-vous, mais une thématique semble se démarquer. Au-delà du simple support d’information, comment les médias peuvent-ils faire bouger les lignes de notre société ? »

À lire ici

POP MEUFS

LES FESSES À L’AIR

« A l’occasion du festival pop Meufs, l’équipe des Fesses à l’air s’est réunie dans la sororité et la bonne humeur  le 16 mars dernier pour une émission dédiée à la sexualité au féminin. Pour en parler, on a invité trois femmes puissantes : Axelle Jah Njiké, auteur, militante contre les mutilations génitales féminines et productrice du podcast My Me Sexe and ICarole Boinet, rédactrice en chef adjointe des Inrocks et rédactrice en chef du numéro spécial Sexe de l’hebdomadaire et Pauline Verduzier, journaliste spécialiste des questions liées aux corps et aux sexualités et membre du collectif Les Journalopes. « 

À écouter ici

HUMANS FOR WOMEN

PLAISIR ET JOUISSANCE FÉMININE

« Que du plaisir, que de plaisir ! Dans cette salle de la Sorbonne, Toutes et tous réuni.e.s pour parler clitoris, parler plaisir, parler intime, parler d’intime, parler du rapport au corps , trois intervenantes drôles, intéressantes, pour un moment convivial.
Avec:
– Axelle Jah Njiké, du podcast “Me, My Sexe and I” 
– Manon, créatrice de “Cul nu”, le compte d’éducation sexuelle féministe 
& Agatha Bielecka et Melanie Simon-Franza de l’équipe du documentaire Female Pleasure (en salle le 1er mai) »

A écouter ici

LIBÉRATION

POUR LA JOURNÉE DES DROITS DES FEMMES, LES RUES DE PARIS RECOUVERTES DE CLITORIS

« Le contexte ? Un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris et 83% ignorent sa fonction érogène, selon une étude du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes publiée en 2016. Sur ce constat, Julia Pietri, créatrice du compte Instagram Gangduclito, Bouchera Azzouz et Ouarda Sadoudi de l’association Féminisme populaire et Axelle Jah Njiké, administratrice du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS), lancent une campagne d’affichage où l’on peut voir un clitoris souligné d’un slogan : «It’s Not a Bretzel» (Ceci n’est pas un bretzel), soutenue également par L’importante. Elles ont également publié vendredi une tribune dans le Monde, soutenue par Angèle, Daphné Burki, Lisa Azuelos, Lauren Bastide… »

À lire ici

VICE

CLITORIS ET JOUISSANCE: LES NOUVELLES ARMES DES FÉMINISTES

« Octroyez-vous le droit d’être des êtres jouissants, lance l’auteure et militante féministe Axelle Jah Njiké. On n’est pas là que pour faire pipi et faire des enfants. » 

À lire ici

L’EST ECLAIR

LES PODCASTS TELS QUE LES COUILLES SUR LA TABLE LIBÈRENT LA PAROLE DES FEMMES

« Génériques décoiffants (ça fait quel bruit, des « Couilles sur la table » ?), interviews en longueur (« La Poudre » ), savoureux reportages, témoignages et lectures de textes (« Un podcast à soi ») renouvellent sur les nouveaux médias numériques la façon de parler du féminisme. »

À lire ici

INA

LE PODCAST: UN FORMAT QUI DONNE LA PAROLE AUX FEMMES

« Féministes ou féminins, ils donnent de toute façon la parole aux femmes, dont on sait qu’elle n’est pas majoritaire dans les médias traditionnels , nous avons fait une sélection de ces nouveaux formats et regroupé en corpus une trentaine de podcasts français avec leurs publications liées sur les réseaux sociaux (comptes Facebook, Twitter, Instagram, chaînes YouTube du podcast ou de leurs créatrices). » 

À lire ici

TERRAFEMINA

LE QUESTIONNAIRE CUL

J’ai répondu au questionnaire cul de Terrafemina, à l’invitation de Pauline Machado … merci à elle!! Dans mes réponses, il est question de Matthias Schoenaert, des quais de Seine…et de sexe, au sens propre et figuré ! Bonne lecture

À lire ici

TV5 MONDE

DIASPORAS

« Je ne me définis pas comme une Afro-féministe ». Elle admire Maya Angelou, Axelle Jah Njiké milite pour la liberté de la femme dans son corps et pour son plaisir. Un militantisme qui fait écho à une enfance qu’elle dévoile sur le plateau du journal Afrique de TV5MONDE.

À regarder ici

SLATE

LES DÉFINITIONS EN DISENT PLUS SUR LES GENS QUI VOUS LES IMPOSENT, QUE SUR VOUS.

« Tout l’été, Slate noue un partenariat avec «À ton âge», sur France Inter. Comment, à différents moments d’une vie, appréhende-t-on le rapport aux parents, à l’amour, au corps, aux origines ou à la liberté? C’est ce qu’explore l’émission de Caroline Gillet, tous les dimanches sur France Inter. Episode 7/ Axelle a 45 ans. Née au Cameroun, elle a dû en partir à six ans. Issue d’une union illégitime, elle est moquée à l’école. En France, elle est accueillie par deux grands frères: l’un s’enfuit rapidement et l’autre, trop jeune, pas préparé, la maltraite. Elle s’enfuit à 17 ans. »

À lire et écouter ici

LE MONDE AFRIQUE

FEMMES NOIRES EN FRANCE: AGIR ET DEVENIR VISIBLES

« LE RENDEZ-VOUS DES IDÉES. Mame-Fatou Niang, Laura Nsafou et Axelle Jah Njiké reviennent sur les difficultés que rencontrent les femmes noires en France. »

A regarder ici

CERVYX

FÉMINISME(S) – LES PODCASTEUSES D’AUJOURD’HUI

  • Le 8 Mars, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le collectif Cervyx organisait un forum consacré au(x) féminisme (s) au Ground Control Paris. Les filles du podcast Des Paroles Sans Filtres (Lila Goustiaux et Anaïs Bouchard) reçoivent Axelle Jah Njiké (Me My Sexe and I®), Jennifer Padjemi (Miroir miroir), Dora Moutot (T’as joui ?) et Julia Pietri (Gang du Clito) ! A écouter ici

CLIQUE PAULETTE

LE PLAISIR FÉMININ

  • Tous les mois, le magazine féminin et engagé Paulette donne la parole à des personnalités inspirantes qui partagent leur expérience sur un sujet de société qui nous touche toutes et tous. Au programme de ce troisième épisode autour du plaisir féminin, la rédaction de Paulette Magazine invite Julia Pietri (créatrice du compte Instagram @gangduclito), Shera Kerienski (de la chaîne Youtube éponyme), Axelle Jah Njiké (créatrice du site Parlons Plaisir Féminin et militante au GAMS) et Claire Assali, comédienne et metteure en scène. A retrouver ici

DEUXIEME PAGE

PROJECTRICES

  • Nouvelle rubrique lancée par le webzine culturel Deuxième Page, « Projectrices » est une série d’interviews consacrée aux femmes qui portent des projets engagés. Pour la seconde édition, j’ai eu l’honneur de parler du podcast Me My Sexe And I®, et de ce qui m’avait incité à me lancer dans cette aventure. A lire ici

7 MILLIARDS DE VOISINS

LE PLAISIR FÉMININ EST-IL ENCORE TABOU?

  • Relégué au second plan, voire diabolisé, le plaisir reste encore, dans de nombreux pays, une conquête pour les femmes. A contrario, le plaisir féminin devient une injonction à la réussite personnelle dans certains milieux, voire un business comme un autre en Amérique du nord, où les coûteuses séances de coaching en groupe se multiplient. A écouter ici

CHEEK MAGAZINE

ME MY SEXE AND I®, LE PODCAST CONSACRÉ À L’INTIMITÉ ET A LA SEXUALITÉ DE FEMMES NOIRES

« Dans ce podcast lancé en avril dernier, l’autrice, productrice et activiste féministe Axelle Jah Njiké reçoit deux fois par mois des femmes noires pour parler de leur intimité et de leur sexualité. »

À lire ici

CERVYX

TABLE RONDE: LA PERCEPTION DES CORPS, avec Hélène Mourrier, Designer graphique et militant-e chez OUTrans de 2011 à 2014,

« Je me définis comme une féministe païenne : mon corps n’est ni IMPUR, ni SALE et encore moins mon clitoris »

À écouter ici

2400 LE PODCAST

LÀ, ON EST EN TRAIN DE MILITER POUR LA JOIE D’ETRE FEMME

  • On a causé sang menstruel, transmission et du rapport personnel et intime que l’on se construit par rapport aux règles avec Diahala, de 2400 Le Podcast.
  • À écouter ici

L’EXPRESS STYLES

SEXUALITÉ: LES PODCASTS LIBÈRENT LA PAROLE

Il est question du podcast Me My Sexe and I® dans l’@LEXPRESS_Styles! Merci à @leslie_rezzoug pour ce tout tout premier (mais voui!!) article consacré à cette initiative me tenant tant à coeur, et son respect absolu de mes propos. Bonne lecture!

À lire ici.

RTL GIRLS

PARIS PODCAST FESTIVAL:
25 PODCASTS INDISPENSABLES SORTIS CETTE ANNÉE:

Cette année, de nombreux projets de podcasts ont vu le jour, entre productions des studios déjà parfaitement rodés à l’exercice et podcasts indépendants à la technique parfois moins fine mais aux propos tout aussi importants. Des discussions sur les corps féminins aux conversations avec des femmes engagées, beaucoup de leurs thématiques résonnent avec nos valeurs et nos intérêts. Voici la crème de la crème des nouveaux nés du podcast. 

À lire ici

AFRICA N°1

AMBIANCE AFRICA

je suis passée sur l’antenne d’@Radio_Africa1, au micro d’ Aïssa Thiam, pour parler de la genèse du podcast. J’ai aussi lâché un juron et parler de masturbation féminine (à 11H20 sur une radio africaine) ! donc si vous voulez écouter ça,

c’est ici

BEST OF D

ME MY SEXE AND I® – DANS L’INTIMITÉ DE FEMMES NOIRES

« Me My Sexe and I, c’est le seul podcast français qui donne la parole à des femmes noires (avec toute la diversité que renferme ce terme) francophones afin qu’elles se racontent. Il y en question de leur enfance, du type de famille dans laquelle elles ont grandi, du type d’éducation qu’elles ont reçu, de l’environnement dans lequel elles ont évolué…Autant de facteurs qui ont pu dans une certaine mesure façonner la femme qu’elles sont devenues.  »

A lire ici

AFROFEMINISTA

ME MY SEXE AND I®, LE PODCAST QUI CÉLÈBRE LES FÉMINITÉS NOIRES

« C’est un projet qui est très important pour nous mais également pour nos filles, nos nièces, nos petites sœurs pour qu’elles prennent conscience de la puissance de leur féminité, de leur sexualité et de leur individualité. « 

À lire ici

APRES LA PREMIERE PAGE

La saveur de la tarte, je l’ai encore en bouche pour tout vous dire… j’étais l’invitée du podcast Après la Première Page de Maly Diallo, club de lecture audio traitant d’oeuvres littéraires écrites par des auteurEs afrodescendantes. En compagnie de deux lectrices, Maureen et Héloïse, nous avons échangé dans la bonne humeur et avec franchise autour des 12 textes de « Volcaniques: une anthologie du plaisir », recueil de nouvelles érotiques sous la direction de Léonora Miano.

A savourer ici

DEUXIÈME PAGE

LUS ET REVUE #88: PASSION PODCAST

« des podcasts, désormais, ce n’est pas ce qu’il manque. Au cœur de la proposition, il y a quelques pépites. « Me My Sexe and I », créé, produit et animé par Axelle Jah Njiké explore des récits de l’intime. »

À lire ici

LOUIE MEDIA

DES FEMMES NOIRES AU MICRO DES PODCASTS

On cause de podcast afro (féministe, ou pas) dans la dernière newsletter de @LouieMedia. Merci à @MaudBenakcha pour l’invitation, et longue vie à @lapremierepage@womanistpodcast & #SexualityMatter Plus nous serons nombreuSES, plus nous serons entenduES!

A lire ici

2050 LE PODCAST

2050, LE PLAISIR FÉMININ?

« Si le féminisme était un organe il serait le clitoris »

À écouter ici

CHIFFON LE PODCAST

TOUT COMMENCE PAR SOI ET FINIT PAR SOI

« Pour ce nouvel épisode de Chiffon, mon invitée est une afro parisienne féministe. Derrière ce cocktail détonnant se cache une femme qui a une allure de dingue et qui assume ses formes sans tabou. Axelle Jah Njiké a 46 ans et écrit des livres érotiques pour libérer la parole des femmes. 
Sa définition de l’élégance ? Etre libre et s’aimer… vous verrez que la parole d’Axelle est aussi très, très, très libre et libérée. Selon elle, tout commence par soi et finit par soi…. »

À écouter ici

JEUNE AFRIQUE

JE MILITE POUR LE DROIT DES FEMMES À DISPOSER DE LEUR SEXE

« Dans le propos politique sur le féminisme, on ne parle pas assez de l’intime. Pour moi, la bataille a lieu là. Je milite viscéralement pour le droit des femmes à disposer de leur sexe au sens propre comme au figuré. Cette question-là irrigue tous nos propos et nos rapports »

A lire ici

HUFFINGTON POST

APRÈS LIRE, ÉCRIRE ET CHOISIR,
JOUIR DOIT FAIRE PARTIE DES DROITS DES FEMMES

Notre sexe est l’origine du monde. Le siège de l’intime et le fondement du politique.

A lire ici

CHEEK MAGAZINE

ELLE A SOUTENU CHEEK: AXELLE JAH NJIKÉ, AUTEURE

Je m’appelle Axelle Jah Njiké, j’ai 45 ans, je suis auteure, entrepreneure et administratrice au sein du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles et des mariages forcés (Gams). Je suis également à l’initiative du site parlonsplaisirfeminin.com, qui est dédié à la littérature sexuellement explicite au féminin, reflet d’un combat personnel au droit à lire, écrire, choisir et jouir! 

À lire ici

EXCISION PARLONS-EN

3 QUESTIONS À AXELLE JAH NJIKÉ

« Beaucoup de gens imaginent toujours que s’engager à propos de la lutte contre les MSF n’a trait qu’à la mutilation, la souffrance, et la douleur, mais il ne s’agit pourtant pas que de cela. Le propos est en fait bien plus vaste. Et il est aussi solaire, puissant et émancipateur. »

A lire ici

LE MONDE AFRIQUE

L’AFRIQUE INTIME:
COMMENT J’AI PARLÉ DE (SON) SEXE A MA FILLE

« La vie sexuelle de ma fille avait moins de chances, me semblait-il, de débuter dans le non-dit, la contrainte et la violence, si je lui apprenais à dire oui, à être sujet de son désir et à refuser qu’on lui impose des rapports intimes qu’elle n’aurait pas souhaités. Partager avec elle une vision du plaisir, de la sexualité, très positive, simple et émotionnelle, c’était lui affirmer qu’un rapport sexuel était un acte privé entre deux individus consentants. »

À lire ici

LE MONDE AFRIQUE

L’AFRIQUE INTIME:
FEMME NOIRE FEMME BLANCHE, ENSEMBLE CONTRE L’EXCISION

« La vérité est que les mutilations sexuelles féminines touchent 200 millions de femmes dans le monde, selon les dernières estimations de l’Unicef en 2016, parce que la jouissance des femmes est encore considérée comme susceptible de troubler l’ordre moral et la société. Leur corps, porteur d’une anomalie, le clitoris. Cet organe spécialement dédié à leur plaisir et pas à la procréation, autrefois surnommé « le mépris des hommes ».

Mais le corps des femmes, n’est porteur d’aucune anomalie. Le clitoris n’est pas un organe impur. Il est le meilleur ami d’une femme. »

A lire ici

CHEEK MAGAZINE

HEY DIS-MOI, COMMENT TU JOUIS?

“La jouissance féminine, c’est apprendre à être soi, toutes les dimensions de soi, de la plus charnelle, animale à la plus cosmique et spirituelle. On y accède en acceptant d’être son sujet d’études, en se faisant passer avant le reste, avant tout autre personne ou considération, avant le monde en fait! Nous avons été éduquées pour satisfaire nos partenaires, et pas pour nous satisfaire nous-mêmes. Notre jouissance est supposée passer par le contentement de notre partenaire. Il faut que les femmes apprennent à revendiquer le bonheur pour elles-mêmes. Le lâcher-prise, c’est se faire confiance, s’autoriser à. « 

À lire ici

INFORMEL LE BLOG

LE PLAISIR FÉMININ… INTERVIEW CLASSÉE X?

« Avant même le politique, le féminisme est, pour moi, d’abord quelque chose de personnel et de charnel. Il s’incarne. C’est tourné d’abord l’attention vers soi, vers son propre accomplissement, s’écouter, ne pas vivre à l’extérieur de soi et dans le regard ou en attente de validation de la part des autres. C’est réfuter dans sa chair cette vision selon laquelle le plaisir des femmes ou leur sexualité, serait sale, impur, malsain et interdit. Et avoir la pleine jouissance de son corps, qu’il ne soit pas sujet de honte, et qu’on puisse être libre et fière d’en disposer totalement. »

MUSÉE DAPPER

PRÉSENTATION DE VOLCANIQUES/ UNE ANTHOLOGIE DU PLAISIR, SOUS LA DIRECTION DE LÉONORA MIANO

« Usages de l’érotisme », rencontre dans le cadre de la manifestation Mahogany March*

Laisser un commentaire